Bonne nouvelle pour les collégiens et lycéens ! Si travailler est généralement nécessaire pour réussir à l’école. Plus que la quantité de travail fournie, c’est la qualité qui fait toute la différence…

Comment organiser son travail personnel ? Cet article a pour objectif de rappeler les points essentiels à réunir pour une bonne efficacité du travail à la maison. Beaucoup de choses évidentes, mais aussi, j’espère des choses plus inédites. Cet article est destiné à être lu avec votre ado.

🖥 Une chose importante à savoir : ton cerveau est comme un ordinateur, il a une mémoire de travail (mémoire vive ou RAM qui stocke les informations peu de temps) et une mémoire à long terme (disque dur qui peut stocker ce que tu apprends pour toute ta vie).

Apprendre tes leçons, c’est faire passer les choses que tu apprends de la mémoire de travail vers la mémoire à long terme.📝 ➡️ 💿

Organisation type d’une soirée de travail scolaire (à partir de la 4e) :

Retour à la maison, goûter et pause (20 à 30 minutes).

⚠️ Il faut une table et une chaise pour le travail écrit. On ne peut pas travailler correctement et produire un travail satisfaisant dans le bus, installé sur son lit ou couché sur le canapé. La table doit être dégagée et propre (pas de taches de confiture ou de Nutella sur le DM de maths !). Cette table peut être dans la chambre, mais aussi dans la cuisine ou la salle à manger…

Pour la plupart des élèves (il y a des exceptions, notamment pour les élèves HPI), la pièce doit être calme, sans télé ni radio allumée, ni aucune autre source de distraction. Le portable DOIT être sur le mode avion ✈️ ou les notifications désactivées 🤐.

Pour se réciter les leçons à l’oral, beaucoup de liberté d’organisation. À chacun de trouver sa méthode : allongé, en marchant 🚶🏻‍♂️, assis en tailleur🧘🏽, sur un vélo d’appartement 🚲, dans le jardin 🏡 ou à la plage 🏖Beaucoup de jeunes mémorisent mieux en bougeant ou en se déplaçant.

☝🏽Qu’est-ce que j’ai appris aujourd’hui ?

Avant même d’ouvrir ton cours, essaie de te souvenir de ce que tu as appris le jour même dans chaque matière. Personne ne le fait jamais. C’est pourtant super important. Ça permet de commencer à stocker sur ton disque dur interne les apprentissages du jour. Ça te permet aussi de reprendre directement ton cahier pour vérifier si tu ne te souviens pas bien ou si tu n’as pas compris quelque chose.

⚠️ Plutôt que de demander à votre enfant quelles notes il a eues, demandez-lui ce qu’il a appris. Ça va lui montrer que l’école est un lieu où on apprend et pas uniquement le lieu des notes. Ça va également lui faire entamer le processus de remémoration qui est au centre du travail de la mémoire.

✌🏼J’apprends ma leçon du jour. Même si le professeur n’a pas demandé de le faire ou s’il n’y a pas d’exercice à faire.

Apprendre : qu’est-ce que ça veut dire ? Je relis 📖 mon cours et je vérifie que je comprends tout, que je connais le sens de tous les mots. Tant que je ne comprends pas tout, je ne peux pas passer à l’étape suivante.

Après avoir lu et compris, j’essaie de me remémorer le cours en l’écrivant sur une feuille ou mieux encore en faisant une fiche, une carte mentale ou en préparant des flashcards. Je dois écrire tout ce dont je me souviens et s’il y a des trous, ou des doutes, je jette un coup d’œil à mon cours et je le referme avant de continuer à noter.

⚠️ Lire ne suffit pas, il faut faire l’effort de se souvenir pour que ça reste ensuite en mémoire.

Il est très important d’apprendre sa leçon le jour même parce que tu vas l’oublier plusieurs fois avant de t’en souvenir pour de bon.

🏹 Astuce : Tu peux considérer que tu sais ta leçon, si tu es capable de la raconter avec ton propre vocabulaire à quelqu’un d’autre. Attention, si la leçon contient des mots de vocabulaire précis, il faut les savoir par cœur, c’est-à-dire comme quand tu apprenais une poésie à l’école primaire.

Une fois que je sais ma leçon du jour, je m’interroge moi-même sur les leçons des jours précédents. Il faut faire l’effort de se souvenir avant de les relire. Tu auras sûrement oublié des parties des leçons, une fois que tu t’es bien creusé la tête, tu peux ouvrir ton cahier pour chercher ce que tu avais oublié.

Tout comme un bébé tombe de nombreuses fois avant que la technique de la marche soit enregistrée dans sa mémoire, un élève oublie plusieurs fois sa leçon avant qu’elle soit mémorisée pour de bon.

⚠️ Important : en apprenant ta leçon, essaie d’imaginer les questions❓que le prof pourrait te poser. Demande-toi où sont les pièges ou quels sont les points importants. Ça te permettra de mieux mémoriser.

🏹 Astuce : avec tes potes avant un contrôle, essayez de deviner les questions à l’avance.

Les supports de mémorisation :

La fiche, elle ne doit pas être un résumé du cours. Elle contient uniquement les éléments de structure (le plan) et des mots-clés qui permettent de déclencher la remémoration.

La carte mentale (également appelée carte heuristique ou mindmap), elle peut se faire sur papier ou sur informatique. Elle permet de schématiser les liens logiques entre les différentes parties de la leçon. C’est un outil très puissant qui demande un peu d’entraînement.

Les flashcards se font sous forme de petites fiches papier ou carton ou avec des applications sur téléphone. Vous pouvez utiliser Anki, Quizlet ou Kudo par exemple. Les flashcards sont particulièrement adaptées pour mémoriser du vocabulaire en langue étrangère ou des définitions.

✍🏼 Je fais mes exercices, une fois que la leçon est sue et pas avant.

Les exercices doivent-être faits avec le cours fermé. Le travail de mémorisation se fait quand on réfléchit, qu’on essaie de se souvenir.

🏹 Astuce : Pour être encore meilleur, tu peux refaire les exercices que tu as ratés en classe.

⚠️ Souviens-toi : réviser, ce n’est pas relire. C’est faire l’effort de se souvenir. La relecture vient ensuite, une fois que l’on a fait l’effort de se souvenir.

Les profils d’apprentissage : ⚠️ les neurosciences n’ont pas prouvé la réalité des profils auditifs, visuels ou kinesthésiques. Néanmoins, il est fortement recommandé de multiplier les méthodes de mémorisation.

 

Pour aller plus loin et comprendre les mécanismes à l’œuvre dans la mémorisation : Peter C. Brown, Henry L. Roediger & Mark A. McDaniel, Mets-toi ça dans la tête ! Les stratégies d’apprentissage à la lumière des sciences cognitives

 

 

Pour rester informé.e de nos publications, inscrivez-vous à notre newsletter.

👇🏼