Pourquoi aller en baccalauréat professionnel peut-être une stratégie de réussite ?

Trop souvent les élèves de troisième et leurs parents ont le raisonnement suivant : je suis bon élève, je vise le lycée général ; je suis moyen, je vise le lycée technologique ; je suis en difficultés, il me reste le baccalauréat professionnel.

Procéder ainsi n’est pas la meilleure stratégie. Tous les élèves de 3ème devraient réfléchir à l’opportunité de partir vers un baccalauréat professionnel. Je pense également que les élèves qui ne peuvent pas aller en seconde générale et qui le vivent comme un échec, doivent au contraire voir cette orientation comme une nouvelle chance de réussite.

Pourquoi ?

  1. Parce que souvent au collège, on n’incite pas les « bons » élèves à envisager un baccalauréat professionnel. L’éducation nationale considère qu’un bon élève partant dans la voie professionnelle prend la place d’un élève en difficultés. Ensuite, l’image de l’établissement et de son chef dépend du nombre d’élèves qui partent vers l’enseignement général.
  2. Parce qu’il est plus difficile de se réorienter vers un baccalauréat professionnel quand on est en seconde générale.
    Deux raisons à cela : Les élèves issus du collège sont prioritaires sur ceux du lycée. La procédure d’orientation prend en compte les notes de l’année en cours. Les élèves qui n’ont pas réussi leur année de seconde générale ont souvent des notes plus faibles que celles qu’ils avaient en 3ème. Ils n’obtiennent pas des filières qu’ils auraient pu avoir l’année précédente. Il faut absolument éviter d’aller en seconde générale « pour voir si on aime » ou pour attendre une place en LP.
  3. Parce que l’enseignement en LP est tourné vers la pratique. Beaucoup d’élèves prennent beaucoup de plaisir et trouvent du sens à mener des activités concrètes. Les plateaux techniques des lycées professionnels, particulièrement de ceux qui font également de la formation pour adultes sont équipés de matériel de très bonne qualité. Cela valorise et responsabilise les élèves.
  4. Parce que l’enseignement professionnel est aussi d’un bon niveau théorique. Un élève motivé en tire le meilleur. La pédagogie mise en œuvre dans ces établissements est très souvent innovante et bienveillante.
  5. Parce qu’après un baccalauréat professionnel, les BTS réservent un nombre de places important (souvent la moitié et cette proportion va augmenter encore) aux bons élèves issus du pro. Les bons élèves poursuivent ensuite leurs études au delà du niveau bac +2 en faisant par exemple une licence professionnelle. À notre époque, il est possible de commencer par un CAP et d’arriver à un doctorat.
  6. Parce que les salaires d’embauche des bacheliers professionnels sont souvent supérieurs à ceux de diplômés issus de l’enseignement général. Peu importe la voie que le jeune choisit. Si elle correspond à ses goûts et s’il est disposé à s’investir (celui est généralement plus facile quand on aime ce que l’on fait), il est possible d’atteindre un excellent niveau de formation et de s’insérer professionnellement.

 

Découvrez les voies professionnelles sur le site du Ministère de l’Éducation Nationale

Découvrez le baccalauréat professionnel sur le site de l’ONISEP

Share This