Chaque année, un certain nombre d’élèves se rendent compte dès les premières semaines ou pendant le premier trimestre en seconde GT qu’ils auraient dû faire un autre choix et envisagent une réorientation.

 

Dès lors, trois possibilités s’offrent à eux

1- Se réorienter en cours d’année vers une seconde professionnelle.

Dans cette hypothèse, il faut réagir rapidement pour pouvoir profiter des places restées vacantes en début d’année, il y en a souvent. Des élèves de seconde professionnelle se réorientent également au début de l’année scolaire et laissent des places libres.

Comment bénéficier de cette réorientation rapide ?

– Cette procédure ne requiert pas l’approbation du conseil de classe. Elle est néanmoins soumise à l’accord du chef d’établissement de départ, du chef d’établissement d’accueil et de la DSDEN (également appelée inspection d’académie).

Il faut commencer par prendre rendez-vous avec le professeur principal, si vous le sentez en mesure de prendre en charge la procédure, cela suffira. Sinon, prenez rendez-vous avec le chef d’établissement.
Prenez ensuite contact avec le conseiller d’orientation de l’établissement (il a en charge en moyenne 1500 élèves répartis dans plusieurs établissements 😵).

Quelle plus-value eklosia peut vous apporter dans cette démarche? Nous allons mener un ou plusieurs entretiens avec votre enfant et vous même pour affiner son projet de réorientation. Nous vous proposerons éventuellement un bilan complet. Nous prendrons contact avec les établissements qui vous intéressent pour connaître l’état de leurs places vacantes et les conditions de réorientation. Nous vous accompagnerons dans les démarches administratives de réorientation.

Quels sont les avantages d’une réorientation en cours d’année de seconde?

L’estime de soi de l’élève n’est pas entamée, surtout s’il est correctement accompagné. Changer d’avis n’est pas échouer. Il peut rapidement repartir sur un projet qui le motivera davantage et le mettra en réussite. Cette procédure évite également à votre enfant de se retrouver en concurrence en fin d’année avec les élèves issus de troisième dans la procédure AFFELNET.

– Y a-t-il des inconvénients?

Le principal inconvénient est que le nombre de possibilités de réorientation est réduit puisqu’il ne peut s’effectuer que sur des places vacantes. Ensuite, plus la réorientation sera tardive dans l’année, plus l’adaptation de l’élève à sa nouvelle situation sera compliquée. Les cours auront avancé, les élèves auront déjà fait connaissance.

 

2- Redoubler en seconde professionnelle en fin d’année.

C’est une procédure qui présente à la fois des risques et des avantages. Elle est soumise à l’approbation du conseil de classe. Dès que vous l’envisagez, vous devez prendre rendez-vous avec le professeur principal pour en discuter avec lui, de préférence avant le second trimestre.

– Les avantages :

L’élève bénéficie de toute son année de seconde générale pour réfléchir à son projet de réorientation. Il peut se documenter, discuter avec son professeur principal ou le conseiller d’orientation du lycée (qui doit s’occuper de 1500 élèves répartis dans plusieurs établissements 😵). Il a le loisir de visiter les établissements professionnels pendant les opérations portes ouvertes.La procédure permettra à l’élève de postuler sur l’ensemble des établissements qui l’intéressent et pas uniquement sur des places vacantes.

– Les risques :

La démobilisation est le principal risque. La classe de seconde générale présente une différence qualitative et quantitative dans le travail demandé aux élèves par rapport au collège. On attend d’eux une pensée de plus en plus abstraite et la charge de travail s’accroît, de nouvelles matières apparaissent. Le risque est très grand qu’un élève de seconde décidant de se réorienter en fin d’année perde sa motivation. Dans ce cas, il risque de laisser ses résultats s’effondrer.

On arrive là au second inconvénient.

La procédure AFFELNET à laquelle l’élève va devoir se soumettre pour se réorienter va le mettre en concurrence avec les élèves de troisième qui seront prioritaires. Les notes prises en compte seront celles de l’année en cours. Si l’élève de seconde a laissé ses notes s’effondrer, il court le risque d’avoir un dossier de moins bonne qualité que celui qu’il avait en troisième et de ne pas obtenir ce qu’il souhaite!

Quelle plus-value eklosia peut vous apporter dans cette démarche? Nous allons mener un ou plusieurs entretiens avec votre enfant et vous même pour affiner son projet de réorientation. Nous vous proposerons éventuellement un bilan complet. Nous l’accompagnons dans sa recherche d’informations. Nous vous guidons dans vos démarches, notamment si vous souhaitez lui faire faire des stages de découverte en cours d’année.

Enfin, c’est un aspect fondamental, nous lui apportons le soutien méthodologique, la motivation, qui lui permettront d’éviter de laisser ses résultats s’effondrer, ce qui mettrait à mal son envie de réorientation.

3- Demander une passerelle vers une première professionnelle en fin d’année.

Cette procédure comme la précédente dépend de l’approbation du conseil de classe. Prenez rendez-vous avec le professeur principal dès que possible, de préférence avant le troisième trimestre! Si le conseil de classe est d’accord, ce qui ne devrait pas poser de problème, un stage passerelle sera organisé dans le ou les établissements envisagés. Le lycée professionnel d’accueil formulera un avis sur la capacité de votre enfant à s’adapter à sa nouvelle formation. Sachant qu’il se retrouvera en deuxième année de baccalauréat professionnel avec des jeunes qui auront déjà acquis des compétences depuis une année scolaire.

– Les avantages :

Votre enfant n’a pas l’impression de repartir en arrière comme dans un redoublement. Si le projet est correctement préparé, il peut mettre à profit toute son année de seconde pour réfléchir à sa réorientation.

– Les inconvénients :

Cette procédure ne peut se faire que sur des places vacantes, donc les filières les plus attractives sont souvent inaccessibles.

La démobilisation de l’élève reste également un risque réel, sachant que si la passerelle n’est pas possible faute de place ou d’un niveau suffisant, les seules issues seront le redoublement en seconde professionnelle ou le redoublement en classe de seconde GT.

Quelle plus-value eklosia peut vous apporter dans cette démarche? Nous allons mener un ou plusieurs entretiens avec votre enfant et vous même pour affiner son projet de réorientation. Nous vous proposerons éventuellement un bilan complet. Nous l’accompagnons dans sa recherche d’informations. Nous vous guidons dans vos démarches, notamment si vous souhaitez lui faire faire des stages de découverte en cours d’année.

Enfin, c’est un aspect fondamental, nous lui apportons le soutien méthodologique, la motivation, qui lui permettront d’éviter de laisser ses résultats s’effondrer, ce qui mettrait à mal son envie de réorientation.

Share This